mouse busaad
Play busaad
Play busaad
Musseqael Walah

Interlock 2 | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Dream of the Blue | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Observant | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

The Cat Man | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Betrayed | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Nursing Evilness | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Escape | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Evesdropping | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Reflection | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Loss | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Initiation | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

No lies only Embellisment | Acrylic on Canvas | 200x100cm

Musseqael Walah

Victim | Acrylic on Canvas | 200x100cm

Musseqael Walah

The Green Ash | Acrylic on Canvas | 200x100cm

Musseqael Walah

Prediation | Acrylic on Canvas | 200x100cm

Musseqael Walah

Jumping Obstacles | Acrylic on Canvas | 200x100cm

Musseqael Walah

Ambush 1| Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Interlock 1 | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Musseqael Walah

Ambush 2 | Acrylic on Canvas | 100x100cm

Chats endormis

2016

Chats endormis 2016

Quand j’avais 10 ans, j’ai entendu le mot « infidélité ». Ma grand-mère, Mariam Bint Saad Bin Salmeen, préparait alors le repas. Plongé dans l’incroyable arôme des épices, un chat au pelage rayé rentra dans la maison, réclamant sa part. Ce chat avait dévoré mes pigeons et leurs oisillons avec talent : il y avait de la vengeance dans l’air. À ce moment, ma grand-mère donna au chat un peu de riz et de poisson, sous les yeux de mon grand-père. « Bint Saad, ce chat est infidèle. Il n’arrête pas de dévorer les pigeons d’Ebrahim, et toi, tu le nourris à présent », lui lança-t-il. « C’est juste une bête », rétorqua ma grand-mère. Le chat n’arrêtait pas de nous « faire la cour » et d’attirer l’attention sur lui, puis, tout à coup, tailla ses griffes et ses crocs sur tout ce qui était beau dans la pièce.

Il a été prouvé scientifiquement que si un chat est affamé, il peut quitter son maître. Si un chien est affamé, il pourrait attendre et mourir sur le palier de la maison de son maître. Un lointain contraste entre l’infidélité et la loyauté.

Comme le montre cette réminiscence, un chat est un symbole d’infidélité, cet animal ne nouant pas de relation affective sur le long-terme, et ne prenant pas non plus en considération les soins et l’aide qu’il reçoit. En remontant dans mes souvenirs, j’ai été témoin de cette scène dans ma maison, située dans la ville de Muharraq. En plein milieu du jardin, il y avait un amandier et des jasmins. Le chat, portant le pigeon entre ses crocs, se déplaçait du toit à l’amandier et jusqu’à la cage du pigeon. Ainsi, les représentations des tableaux se basent sur les éléments architecturaux et les motifs décoratifs caractéristiques de la ville de Muharraq; et notamment les toits de la ville compacts et étroitement liés les uns aux autres, tout comme ses habitants, qui, un jour, étaient un symbole de cohérence sociale, de solidarité et de chaleur. Représentés comme des chats endormis, ils sont des cellules auto-endormies qui cachent leurs véritables intentions, et qui tout à coup frappent et déversent leur poison dans le corps. Nous sommes confrontés à des chats qui dorment, se réveillent et éparpillent leurs principes ainsi que leurs valeurs d’humanité. C’est ainsi que les normes sont fixées de nos jours, afin de légitimer l’infidélité… Légitimer la malhonnêteté… Légitimer la trahison.

La réalisation de ces tableaux a pris trois ans (de 2009 à 2011); une période consacrée à la recherche, afin d’élaborer les tableaux et lier leur vocabulaire à un lieu, à des valeurs expressives et à ses dimensions intellectuelles.

Ebrahim Busaad

16/02/2016